Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Nao de Brown

 

 Bonsoir,

 

Voici aujourd'hui une présentation de la BD "le Nao de Brown" que j'ai reçu dans le cadre de l'opération "la BD fait son festival" organisée par Priceminister dans le cadre du festival d'Angoulème.

Je vous avait fait un article expliquant ce qu'était cette "opération"  La BD fait son Festival – Evénement blogueur

 

J'ai donc reçu cette BD : 

 

 

 

IMGP0579.JPG

 

 

 

2ème page de couverture :

 

Nao Brown souffre de TOC, mais pas de ces manies consistant à  se laver les mains sans arrêt ou à tout ranger qui font rire les gens.

Non, Nao a de violentes obsessions violentes morbides et ses pulsions se traduisent par des rituels mentaux invisibles.

 

Elle travaille à temps partiel dans un magasin d'ar toys tout en essayant de faire décoller sa carrière d'illustratrice.

Elle est toujours à la recherche de cet amour insaisissable : l'amour parfait.

Et quand elle rencontre l'homme de ses rêves, elle s'aperçoit... que les rêves peuvent être un peu étranges.

 

Les exercices de méditation de Nao sont une tentative pour apaiser son esprit et ouvrir son coeur.

Grâce à eux, elle se rend compte finalement que tout n'est pas noir ou blanc.

En réalité, tout est plutôt... marron.

 

A propos de l'auteur de cette BD

 

Glyn Dillon est né en 1971.

Il est le cadet d'une famille dont le père et le grand frère sont aussi artistes.

La carrière éclectique de Glyn a commencé dans la bande dessinée avant de s'orienter principalement vers le storyboard et le design pour le cinéma et la télévision.

Il vit à Londres avec sa femme et ses deux garçons.

 

Et après l'avoir lu, voici mon avis :

 

C'est la première BD pour adultes que je lis.

Je l'ai choisi car la couverture m'a étonnée (un corps de femme avec une tête en forme de machine à laver) et le résumé m'a paru intéressant.

C'est une très belle BD avec de superbes illustrationsde 208 pages qui raconte la vie d'une jeune femme , Nao qui est métisse anglo-japonaise et qui souffre de TOC, ainsi que l'histoire de Pictor, un jeune homme à tête d'arbre (les dessins de Nao ?).

Les débuts de sa vie ont été durs car son père était alcoolique.

Ses troubles se présentent souf forme de crises pendant lesquelles elle a des pulsions meurtrières.

Pour se calmer, elle pense à sa mère, et dessine.

Elle note ses pulsions de 0 à 10 (sur 10).

Nao réside à Londres, et travaille dans le magasin de jouet de Steve, ils se connaissent depuis la fac.

Elle rencontre un réparateur de machines à laver, Grégory.

Mais est-ce vraiment l'homme de ses rêves ?

 

Nos 2 héros ont chacun leur problème, les TOC pour Nao et l'alcool pour Grégory.

Elle est très attachante, sa vie difficile donne envie de l'aider.

Nao est très complice avec Steve, leurs répliques lorsqu'ils sont ensembles sont souvent très drôles.

 

C'est un sujet qui n'est pas nécessairement facile à développer, mais Glyn Dillon le fait très bien, avec beaucoup d'humour, d'émotion, les personnages sont attendrissants.

 

J'ai beaucoup aimé lire cette BD et je vous invite sans hésiter à la découvrir.

 

Je remercie Priceminister de m'avoir permis de la découvrir et Glyn Dillon de l'avoir écrite.

 

Ma note (demandé par Priceminister) : 16/20.

 

Vous avez lu cette cette BD ?

 

Qu'en avez-vous pensé ?

 

Bye bye et au prochain article :)